Le cirque volant de Champo

11 septembre 2006

Nogaro ça c'est bon.

Dans l'épisode précedent Champo avait perdu son pucellage de slider, hier il était à Nogaro pour tenter de rééditer son exploit.

Dimanche 10 septembre 2006 c'était journée portes ouvertes à Nogaro et j'en était avec 3 autres camarades. On était beau, chaud, voire transpirant (35°C en haut + du cuir autour + une moto dessous), et super motivés.

IMGP0103__Medium_

Ensuite il a fallu tourner, encore et toujours. La moto c'est encore plus con que la course à pied comme sport car en plus de revenir exactement là où on est parti on le fait 15 fois d'affilé.

Sinon on a quand même bien abimé les pneus (c'est motards tous des sauvageons!!)
IMGP0082__Medium_IMGP0088__Medium_IMGP0084__Medium_IMGP0086__Medium_

Le retour sur Bordeaux a était plus difficile par contre... Par contre je me suis rendu compte de quelque chose : il suffit que tu sois en combinaison de cuir dans un Mac Do pour que tout le monde te regarde alors qu'en jean personne ne fait attention à toi!

Posté par champo à 12:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


08 septembre 2006

Ca y est!!!

Je l'ai fait! Tout homme (la je dis homme pour humanité, pas pour la moitié de l'humanité avec un petit robinet) doit dans la vie franchir des étapes, des passages qui font que ça vie n'est plus jamais pareil. Après, il a passé un cap, il ne se sent plus et ne pense plus pareil.
J'ai personnellement passé un de ces caps samedi dernier. Depuis je me sent libéré, je suis plus libre dans ma tête, je me dis : "Ca c'est fait!"...

-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

-
-
-


J'ai posé le genou dans un virage en moto!!!


IMGP0074__Small_

Bon c'est léger comme trace sur le slider mais ça suffit. Est ce que l'ex puceau ce dit que ça ne compte pas parcequ'il n'a tenu de 2 minutes? Non il l'a fait et c'est tout qui compte!
Moi je l'ai fait!

Donc pour finir la liste des chose qu'il faut que je fasse pour pouvoir mourrir sans regret il ne me reste plus que 412 choses à faire. Prochaine étape : "Coucher avec 2 soeurs jumelles japonaises"... C'est pas gagné!

Posté par champo à 00:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

06 septembre 2006

De nouveau en vacances.

Bon je sais j'ai rien écris depuis longtemps mais en fait personne me lis alors pourquoi écrire?
Pour vous raconter mes vacances... bof c'est pas terrible. En plus j'ai jamais aimé écrire, parler oui mais écrire bof... J'ai plein d'idées, pleins de trucs à dire, mais dès qu'il faut le retranscrire ça me fait chier. En plus là je suis pas parti et je fait rien de particulier alors j'ai vraiment rien de passionnant à dire.

Si je pense à un truc sympa promis je vous le dirai!

Posté par champo à 14:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 juin 2006

Non je suis pas mort

Comme le dis le titre de se message : "Non, je ne suis pas mort". En effet il n'y a pas grand chose comme nouveau message sur mon blog depuis mes vacances antillaises et je m'en excuse. Bon je vois pas pourquoi je m'excuse puisque personne ne le lis ce blog mais je trouve ça cool de faire comme si il y avait plein de fan qui attendait avec fébrilité un nouvel article de ma part.
Et oui je n'ai pas le temps en ce moment pour écrire, bien que c'est pas les idée qui me manque mais :
- primo, j'ai le net environ 10 minutes tout les 2 jours dans ma cellule à périgeux, saleté de wifi! (cellule c'est plus une référence aux pioles des moines, je suis pas vraiment en prison mais c'est sombre une piole d'interne, surtout quand comme moi t'a toujorus pas mis les tshirts dans le placard et que ça fait un mois que la valise est au milieu de la pièce).
- secondo, moi j'ai un travail et le soir j'ai pas souvent envis d'écrire des bétise, alors que l'après midi oui mais j'ai pas d'ordi et il n'y a même pas le net sur les postes de l'hopital (est on est en 2006 en france!)
- tercio, si ya pas de tercio ya pas de quatro (je sais je la fait souvent celle là mais c'est ça le comique de répétition)
- quadro, de toute façon personne me lis alors pourquoi je me casserai le cul? Pour laisser un trace pour mes enfants plus tard... faudrait déjà que je les reconnaisse...

Bon promis je vais essayer de raconter plus régulièrement des petits trucs, par contre pas trop souvent quand même ça fera plus mystèrieux...

Posté par champo à 11:44 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

23 mai 2006

J'ai chevauchez un 4 cylindre jap et j'ai même pas honte!

Vous allez me dire 2 choses en voyant ce titre :
- c'est pas super  original comme test ça
- quoi Champo tu es monté  sur un 4 Cylindres Jap : haaaaaa la honte (enfin c'est surtout Blacky qui aurait dis ça mais maintenant qu'il flashe sur un ZXR il va la fermer je pense!)

Et oui je suis monté sur un 4 cylindre qui plus est japonais mais pas n'importe lequel et pas dans n'importe quelle condition :
C'était un Yamaha XL 700 sur la plage de St François en Guadeloupe (trop dur)

xl700


Alors autant le dire tout de suite, c'était énorme!
Il est 11h du matin, on en a pris pour 20 minutes, il y a pas mal de houle (chouette).
Le moniteur (obligatoire sans le permis bateau) nous explique tout en détail : coupe circuit, accélérateur, pas de frein, guidon, la mer c'est par là.
Bon on y va.

Alors première chose qui fait bizarre c'est l'accélérateur à gachette, on se crois sur une tondeuse. Ensuite le guidon tourne tout seul sans aucune retenu.

On suis le mono pour quitter la baie et passer la barrière de corail à allure modérée mais déjà on sent bien que ça doit pousser grave ce truc. Arrivé à 200m du rivage le moniteur s'immobilise et nous laisse faire ce q'uon veut en nous indiquant que pour faire des sauts faut prendre un trajectoire sud-est.

Gazzzzzz...
Putain ça pousse, ça pousse même super fort et sur les creux d'un mètre ça secoue pas mal, il est impossible de rester le cul sur la selle, donc c'est debout que ça ce passe. La seconde chose qu'on remarque vite c'est que ça tourne fort mais à plat (très déstabilisant pour un motard au début) et surtout il faut pas contre braquer mais braquer tout cours. Les premiers virages tu regarde à gauche, tu te prépare à pencher à gauche, tu pousse sur le guidon gauche et t'es éjecté à gauche par le jet qui tourne lui à droite...
Après 5 minutes j'ai compris comment ça amrche et j'attaque un peu plus fort les vagues jusqu'au moment où j'entend le moteur s'emballer. La dans ma tête je me dis que c'est bizarre ce bruit, ûis j'entend un grand "SPLACHH" suivi d'un grand coup dans les jambes et les poignets... J'ai décollé c'était ça le bruit, merde encore le même bruit et "SLAPCH". C'était énorme, au fur et à mesure j'érrivé à lire les vague et à décolé sur une en retonbant dans la pente d'une autre (bon j'ai réussi qu'une fois mais c'était voulu!).
Au bout de 15 minutes j'ai mal partout, Grokonaar lui, ne peut plus tenir debout tellement ses jambes lui font mal. "Je pense qu'on va rentrer."

Je conseille a tout le monde qui a la possibilité de faire un petit tour de jet.

PS : chez yamaha il ont un ajt 2 temps de 1200cc qui développe 170ch, de quoi bien s'amuser. Si vous savez pas quoi m'offrir.

Posté par champo à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 mai 2006

Les joies du retour.

Alors j'ai un peu de mal à organiser ce que je voudrais bien dire pour la simple et bonne raison que je suis pas du matin. Là vous me répondez : "Champo, il est 01h00! C'est fini le matin!" Oui, sauf que je suis pas debout depuis longtemps alors c'est peut-être la nuit mais pour moi c'est aussi le matin.
Oui en fait j'ai fait une grosse boulette : j'ai dormi. Pour tout comprendre il faut revenir en arrière.

Mercredi soir, Saint Anne (971) : "Ce soir ya un cours fait par les urgentiste avec un buffet offert par un labo, tu viens?". Je suis en vacances certes mais j'ai rien à faire ce soir et les sujets me plaise bien, et je trouve ça marrant d'allé à un cours alors que je suis en vacances alors que je vais pas à ce auquels je devrais.
Jeudi matin, debout 7h00 réveillé par la panne de la clim (en fait j'ai un peu dormis sur la télécommande...), je me rendors vite mais Grokonaar arrive de sa garde, et il faut qu'on ce dépéche, on a JetSki à 10h00.

10h00 on est sur la plage, prêt à y aller pour 20min de glisse mais il ne prennent que le liquide, donc direction un distributeur, retour à la plage où les gentils moniteurs ne sont plus... Au moment de partir on les croise, ils s'excusent, on accepte (on à pas le choix sinon on fait pas de jet) et nous voila parti dans les vagues après un explication plus que sobre : "Accélérateur, guidon, ya pas de frein, la mer c'est par là." OK

C'est la première fois que je fait du Jet et c'est génial, mais tout cela fera l'objet d'un post spécifique.

Ensuite on retourne à la maison, direction la piscine, manger, faire sieste, se réveiller en catastrophe, faire les sacs, partir à la bourre arriver en fin d'enregistrement, en fin d'embarquement... bref la routine avec Grokonaar.

L'avion décole alors pour la métropole, laissant derrière moi une semaine de pure bonheur et de pure glande...

A oui j'en était à raconter ma connerie : en effet j'ai dormi cet après midi et rattraper le Jet Lag, c'était pas ce qu'il y avait de mieux à faire. Maintenant je suis caler à GMT - 9... Bref à ce rythme, dans une semaine j'ai fait le tour et je serais de nouveau bien.

Posté par champo à 01:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 mai 2006

Lundi et mardi

Alors j'ai pas eu trop le temps de raconter ma vie hier, faut dire que c'était particulièrement intense.
Alors lundi journée plage avec Julien le colloc du Grokonaar (®Lom2Rio) qui m'avait sorti avec les anesth avec deux externes (avec un e, de sexe féminin, sans petit robinet, bref des filles quoi!) d'origine lilloise qui passe deux mois de travail "intensif" sur l'île. Ma fois ce fut très sympa : soleil, plage de sable blanc, mer turquoise, cocotiers... bref banal (ici). Ensuite j'ai préparé le repas (poulet à la noix de coco) et les filles ont fait un gateau avant la partouze... Eux ça c'était dans le script mais comme dans pas mal de film il faut faire des coupes du fait du manque de budget alors là on a fait sauter la partouze... Mais les gateaux étaient pas mal, surtout celui au chocolat...
Le lendemain j'ai enfin pu voir la fin de Friend... C'est à la fois triste et joyeux, rempli de nostalgie et de projection dans le futur... bref j'ai rien glandé de la matiné. Heureusement le soir je suis allé jouer au tennis!

Alors là je vais faire une petite parentése :
le tennis moi personnellement et dans mon cas j'y joue pas souvent (trois fois en 27 ans pour être précis) alors c'était un peu folklorique bien que j'ai pas si mal joué que ça compte tenu de :
- ma tenu pas adapté du tout à ce chic sport anglosaxon : (chemisette tahitienne, chaussure de rando aquatique et corsaire sans ceinture)
- ma tendinite (tendon clac clac) de l'épaule droite (pile l'épaule dont je me sert le plus en plus!) et ma sciatalgie à droite (là je me sert à peu prêt pareil des deux jambes alors peut importe le coté)
- le climat : moi je suis pas un mec fait pour vivre par 30° sous 100% d'humidité
Mais bon je me suis bien amusé, j'ai renvoyé pas mal de balle plutot bien (je suis par nature tojours très content de moi alors c'est pas une balle jaune et une raquette qui va me faire changer d'avis!)

Sinon ya un truc bien au tennis c'est que comme pour la moto on peut ce trouver plein d'excuses quand on rate :
- la balle est dégonflée
- ma raclette tourne que sur un cylindre (cette excuses marche quand même mieux en moto)
- j'ai été déconcentré, j'ai cru voir Chevalier et Laspales dans les tribunes
- le filet  est vachement trop haut en cette saison
- je force pas je viens juste de donner un rein à une petite fille

Voilou.

pas de photo aujourd'hui car j'aime pas prendre des photos le lundi

ps : pour avoir l'heure exacte de postage (c'est pas beau ce mot) il faut retirer 6h bien sur! ;)

Posté par champo à 00:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 mai 2006

On a loupé le Jet Ski

Donc pour finir un petit peu la journée d'hier soir, en fait j'ai pas fait que le looser. En effet vers 21h Julien un colloc anesthésiste du gros connard tape à la porte et me propose de venir manger avec lui au restau ainsi qu'avec d'autres anesthésistes. Sur le lot j'en connaissais un avec qui j'avais fait quelques gardes à bordeaux, le monde est petit! J'en ai aussi profité pour croiser un autre interne de neurochir cet fois ci, ex bordelais. Le monde (enfin la gwada) est vraiment petit.

Le dimanche vers 5h00 je suis réveillé par des coup sur la vitre. Je me dis que ce doit encore être ce con d'oiseau qui ce cogne toute les deux heures contre la vitre mais ce coup ci il insiste... C'est en fait le gros connard qui tente de rentrer dans sa chambre. Le premier jour on j'arrive à dormir un peu il me réveille...

Arrive alors vite midi. Aujourd'hui on va faire du Jet Ski! Direction la plage de St Anne pour manger puis "Rider la vague" mais c'est fermé... Il en faut plus pour nous décourrager, direction une autre plage. Le restau on il voulait m'emmener est aussi fermé (journée à thème je pense!) alors on se rabat vers un autre fort sympa par ailleur. Après avoir bien mangé et bien glandé on retourne à la recherche d'un jet ski en vain. C'est soit fermé soit pas ouvert.

On a donc fini  dans une piscine à boire des coktails de fruit... Trop dur la vie.

dsc00155

Posté par champo à 01:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

14 mai 2006

Journée de la loose

Alors aujourd'hui je n'est absolument rien fait de constructif (ni de déstructif d'ailleur). Le gros connard étant de garde j'en ai profité pour regarder des films dans la chambre climatisé toutes la journée. Si je suis bien allé m'immerger cinq minutes dans la piscine à 34° mais bon.
Aller il n'est que 19h30, je peux encore m'en faire deux ou trois.

Posté par champo à 01:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 mai 2006

Cet aprés midi j'ai plongé et j'ai vomi aussi.

Après un petit bain dans une piscine un peu fraîche (seulement 33°C, mais bon c'était le matin) le gros Connard a décidé qu'on allait plonger. Ok pour moi. Direction l'autre bout du caillou par des petites route de montagne derrière un camion de travaux publics puis un camion de maçon (le typique avec les tige de fer qui dépasse des cotés pour pas que tu le doubles). On arrive là bas avec juste 10 minutes de retard sur l'horaire (rien de grave vu mon pilote), on va dire qu'on est là au responsable du bouclar qui en nous voyant arrivé lance un : "Toujours à l'heure toi!" en souriant. Aller vite au bateau.

Là, sur le frêle estif, ce trouve déjà trois instructeurs (bronzage californien, tatouages sur les bras, shorts et tongs super fashion…), un couple la trentaine et deux jeunes filles au fort accent. La je me dis cool des filles je vais pouvoir me la péter un peu et les impressionner (j’ai déjà fait deux baptêmes de plongé, c’est dire si je peux me la péter avec des bouteilles sur le dos).

Et j’ai été super impressionnant… à peine le bateau amarré dans la zone de plongé que je vomi déjà par dessus bord… Un des instructeurs me dit de faire quelques brasses pour que ça passe, je me jette à l’eau, j’attrape la bouée pour pas me faire emporter par le courant et je revomi dans l’eau. Bref il me tarde de plonger car là j’en peu plus.

C’est enfin à moi. J’enfile le gilet, met le masque et c’est parti pour un petit tour dans le monde du silence dans la réserve cousteau. La rien à dire c’est beau, je vois des poissons de toutes les couleurs même pas carré. Au milieu des coraux ce cache une murène, à coté un oursin (mais en plus balaise niveau piquant) ce rapproche d’un autre (ou d’une autre allez savoir). Tout ce passe bien, je comprend même qu’avant d’inspirer il faut expiré sinon il arrive un moment ou l’air veut plus rentrer. Après 15 minutes il faut remonter et vomir encore… Vu la sensibilité de mon estomac, je crains de passer un très mauvais premier trimestre lorsque que je serai enceinte.

Ya pas les filles ont du être très impressionné…

Après ça on a bien dormi sur la plage puis retour à la maison après avoir fait le taxi pour la moitié du service des urgences.

img_0908

Posté par champo à 02:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]